Aminata Mbengue Ndiaye Grisée Par Le Pouvoir…Elle Pète Les Plombs

0
30

Statut spécial pour Dakar : Le poste de Présidente du HCCT ne devient-il pas lourd pour Mme Aminata Mbengue Ndiaye ?

Depuis la proposition inappropriée, inopportune, et indécente de Mme Aminata Mbengue Ndiaye, la Présidente du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT), d’accorder un statut spécial à Dakar, ce qui permettrait au Président de la République de nommer par décret le maire de la capitale, les réactions au sein de la classe politique et même de la société civile fusent de partout. Mme Aminata Mbengue Ndiaye qui s’est vue accorder le poste de Présidente du HCCT à la suite du décès de Ousmane Tanor Dieng, est en même temps promue Secrétaire général par intérim du Parti socialiste (PS).

Autant d’honneurs pour une dame qui a été recrutée fonctionnaire de la hiérarchie B dans la fonction publique, rapidement propulsée Directrice de la Condition féminine au sein du ministère de la Femme. Un poste qu’elle perdra lorsque Mme Ndioro Ndiaye à l’époque ministre de la Femme la limogera en sortant un arrêté indiquant qu’au sein du ministère de la Femme, les directions doivent être occupées par des fonctionnaires de la hiérarchie A.

C’est ainsi qu’elle sera nommée Chargée de mission à la Présidence de la République sous Abdou Diouf. Aidée par Ousmane Tanor Dieng qui le soutiendra dans son ascension politique, elle sera après le fameux congrès sans débat du PS en 1996 nommée ministre de la Femme en remplacement de …Mme Ndioro Ndiaye. Là est le début de sa carrière qui l’a menée aujourd’hui au poste de Présidente du HCCT et de Secrétaire générale par intérim du PS.

Quatrième personnalité dans la hiérarchie de l’Etat, Mme Aminata Mbengue Ndiaye découvre aujourd’hui tous les honneurs. Est-ce pour cela qu’elle se sent obligée de sortir une telle proposition qui n’est qu’une manière de couper les herbes sous les pieds de Khalifa Sall et de sa coalition Taxaawu Senegaal qui avaient raflé de la plus belle des manières la ville de Dakar, lors locales de 2014 ? A travers sa démarche soutenue par des cadres de l’APR, Mme Aminata Mbengue Ndiaye montre qu’elle n’a ni l’humilité ni la finesse politique de feu Ousmane Tanor Dieng pour diriger une institution comme le HCCT. La pauvre, elle aurait pu se suffire de son statut de second rôle pour ne pas être obligée de porter des propositions qui ravalent le Sénégal au rang des pays dictatoriaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici