Modou Lo est incontestablement le nouveau roi des arènes, mais le héros de ce combat de lutte. En effet, Il a sauvé la vie du leader de l’écurie Ty-Shinger qui, pour ceux qui l’ont remarqué était complètement évanoui après le violent coup d’uppercut de Modou Lo, qu’il a reçu sur le menton. En effet, l’arbitre a eu accourut vers le lutteur  et d’un geste spontané pour lui tirer la langue. Il a sans doute permis d’éviter le pire.

«2-0». Modou Lo a tenu promesse. Le Roc des Parcelles Assainies, humilié le 13 janvier dernier par Balla Gaye 2, a rebondi et de la plus belle des manières. Il a non seulement confirmé sa suprématie sur Eumeu Séne, qu’il a encore terrassé, hier, au stade Léopold Sédar Senghor, pour remporter le drapeau du chanteur Youssou Ndour, mais il monte sur le trône royal de la lutte sénégalaise avec frappe, en s’adjugeant le titre de roi des arènes. Il a sorti l’artillerie lourde pour mettre Ko son adversaire, ce que personne n’aurait imaginé. Un duel qui pourtant était indécis, avant le coup de sifflet final. Modou Lo s’est pointé en premier vers les coups de 16 heures. Il effectue un tour du stade, forme un cercle avec ses accompagnants dans l’enceinte avant d’installer son «cumikay» près de la tribune officielle. 17h54, Eumeu Sène, convoqué pourtant à 16h45, fait son entrée. Accueilli par les applaudissements nourris de ses fans, Tay Shinger, le visage fermé, lève les deux mains comme pour dire que le duel est déjà plié. 19h29mn, le lutteur pikinois est le premier à rejoindre l’enceinte. Il sera suivi par son adversaire, six minutes plus tard. 20h04, l’arbitre siffle le coup d’envoi.

Eumeu Sène, l’œil gauche enflé, évacué à l’hôpital 

Dimanche, au stade Léopold Sédar Senghor, le Roc des Parcelles Assainies a exposé une palette où il excelle à merveille, pour s’imposer dans ce combat dont le début fut difficile pour lui. Parce que le lutteur originaire de Pikine a riposté à chacune de ses tentatives de frappe. Modou Lô, sachant que son salut ne passerait que par la bagarre, insiste. Eumeu Sène amorce une attaque. Il tente un coup, mais le Roc des Parcelles Assainies s’extirpe du piège et rétorque avec des uppercuts, qui envoient l’ancien lutteur de «Bul Faale» au sol. Comme en 2014, Modou Lo terrasse Eumeu Sène et monte au sommet de la lutte avec frappe. Il devient le septième Roi des arènes de lutte avec frappe. Quant à Eumeu Sène, l’œil gauche enflé, il a été évacué à l’hôpital le plus proche pour des examens. Il est sorti de l’enceinte en larmes. Quant au nouveau roi des arènes, il a été porté en triomphe par ses pairs en direction des Parcelles Assainies ou la fête a continué durant toute la soirée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici